Bourse aux déchets

Genèse de la bourse aux déchets

Nous sommes partis du constat global que bien que la Suisse fasse figure de bonne élève en termes de gestion des déchets en Europe, les autorités fédérales et cantonales admettent la nécessité de réduire la quantité de déchets produits. Les entreprises suisses et les politiques sont régulièrement mis sous pression par la société civile leur réclamant d’améliorer la gestion de leurs ressources.

En ce qui concerne la politique de gestion des déchets du canton de Genève, nous avons constaté que malgré le foisonnement des filières de recyclage dans tous les secteurs, le réemploi d’objets (déchets) reste quant à lui encore marginal et pourrait être amélioré. En effet, Genève manque d’alternatives au gaspillage d’objets et matériaux réutilisables, ainsi que de synergies au sein du tissu économique. Lorsqu’une personne ou une entreprise se retrouve avec un objet dont elle n’a plus l’usage, il lui est souvent plus difficile de l’introduire dans un processus de réemploi que de le déposer aux ordures, aux encombrants, ou en déchetterie.
Face à cette problématique cantonale, la création d’une bourse aux déchets virtuelle (site internet de mise en relation) est apparue comme une réponse pertinente. Il s’agit en particulier de développer un réseau fonctionnel et en initiant des habitudes de fonctionnement écoresponsables pour la gestion de ses « déchets », tout en mobilisant l’ensemble des acteurs autour de cet objectif commun.
A l’image de la politique cantonale de l’Agenda 21, notre projet est un catalyseur du potentiel de synergies entre les structures de réemploi existantes au sein du tissu économique genevois.